Download E-books Terreur PDF

, , Comments Off on Download E-books Terreur PDF

By Dan Simmons

Le 19 mai 1845, le HMS Erebus et le HMS Terror quittent l'Angleterre sous les vivats de l. a. foule. Avec ces navires, le vénérable sir John Franklin entend enfin percer le mythique passage du Nord-Ouest. Mais à l'enthousiasme succèdent bientôt los angeles désillusion, puis le drame. Mal préparée, équipée et dirigée, l'expédition se retrouve prisonnière des glaces et de los angeles nuit polaire. los angeles mort frappe. los angeles maladie se répand. los angeles faim, l. a. mutinerie et los angeles folie couvent. Et rôde une mystérieuse et terrifiante créature, incarnation des peurs ancestrales de l'homme face aux éléments. Le 19 mai 1845, cent vingt-neuf hommes partaient pour un voyage au bout de l'enfer blanc. Combien en reviendront vivants?

Show description

Read or Download Terreur PDF

Similar Adventure books

Prince Caspian (Chronicles of Narnia)

A mass-market paperback variation of Prince Caspian, ebook 4 within the vintage delusion sequence, The Chronicles of Narnia, that includes conceal paintings via Cliff Nielsen and black-and-white inside illustrations by way of the unique illustrator of Narnia, Pauline Baynes. The Pevensie siblings go back and forth again to Narnia to aid a prince denied his rightful throne as he gathers a military in a determined try to rid his land of a fake king.

The Battle for Skandia: Book Four (Ranger's Apprentice)

The foreign bestselling sequence with over five million copies bought within the U. S. by myself! nonetheless faraway from domestic after escaping slavery within the icebound land of Skandia, younger Will and Evanlyn's plans to come back to Araluen are spoiled while Evanlyn is taken captive. although nonetheless susceptible, Will employs his Ranger education to find his good friend yet quickly unearths himself fatally outnumbered.

Marlfox: A Tale from Redwall

A villainous new presence is aprowl in Mossflower Woods-the Marlfoxes. Stealthy and mysterious, they're out to plunder and smash every little thing of their course. And once they achieve Redwall Abbey, they ruthlessly scouse borrow the main beneficial treasure of all-the tapestry of Martin the Warrior. It takes Dann Reguba and track Swifteye, childrens of warrior squirrels, to stick with of their fathers' heroic footsteps.

Taggerung (Redwall, Book 14)

Years in the past, the vermin extended family of Sawney Rath abducted one among Redwall's own-a child otter, destined to turn into their "Taggerung," a warrior hero of historical legend. yet as younger Tagg grows, he rebels opposed to his future. The younger otter trips looking for his birthplace, a member of Sawney's extended family continuously close to, out to smash the deserter.

Extra resources for Terreur

Show sample text content

Hickey regarde par-delà le beaupré drapé dans los angeles glace, un beaupré enchâssé sur trois mètres dans une crête de glace de mer, l. a. poupe du Terror ayant été soulevée par los angeles pression en même temps que sa proue s’abaissait. L’aide-calfat est tellement perdu dans ses pensées, ou engourdi par le froid, qu’il ne se rend compte de los angeles présence de son capitaine que lorsque celui-ci se position à ses côtés, devant un bastingage remodelé en autel de neige et de glace. Son fusil est calé contre ledit autel. Personne ne tient à toucher du métal par ce froid, moufles ou pas moufles. Hickey a un léger sursaut lorsque Crozier se penche vers lui. Le capitaine du Terror ne distingue pas son visage, mais un plumet d’haleine – qui se swap instantanément en nuée de cristaux de glace reflétant l’aurore boréale – jaillit de l. a. masse formée par son bonnet et ses écharpes. Il n’est pas d’usage que les marins saluent durant l’hiver polaire, ils sont même dispensés de porter los angeles major au entrance comme on le fait en présence d’un officier, mais Hickey exécute l’étrange pas de danse, signe de tête et haussement d’épaules, par lequel les hommes marquent le passage du capitaine sur le pont. En raison du froid, les quarts ont été réduits à deux heures – le bâtiment est tellement surpeuplé qu’on peut même se permettre de doubler los angeles garde, songe Crozier –, mais il voit à l. a. lenteur de ses gestes qu’Hickey est à demi gelé. Il a beau dire et répéter à ses hommes qu’ils ne doivent pas cesser de bouger – qu’ils marchent, qu’ils courent sur position, qu’ils sautent si ça leur chante –, sans toutefois relâcher leur vigilance, ils n’en restent pas moins le plus souvent aussi immobiles que s’ils voguaient dans les mers du Sud, vêtus d’une liquette et occupés à guetter les sirènes. — Commandant. — Monsieur Hickey. Rien à signaler ? — Rien depuis ces coups de feu… ce coup de feu… il y a bientôt deux heures, monsieur. Il y a quelque temps, j’ai entendu, j’ai cru entendre… quelque selected comme un cri, commandant… ça venait de derrière l. a. montagne de glace. Je l’ai signé à l’enseigne Irving, mais il m’a dit que c’était sans doute los angeles glace qui craquait. Deux heures plus tôt, avisé qu’une détonation avait retenti du côté de l’Erebus, Crozier s’est empressé de monter sur le pont, mais plus rien ne s’est produit et il n’a envoyé ni messager ni patrouille de reconnaissance. S’aventurer dans les ténèbres sur l. a. mer gelée alors que cette… selected… rôde dans ce chaos de crêtes et de sastrugi, c’est aller à une mort certaine. Désormais, les deux navires ne communiquent que lors de los angeles brève période de clarté autour de midi. Dans quelque temps, los angeles nuit arctique régnera sans partage. Vingt-quatre heures durant. Cent jours durant. — C’était peut-être los angeles glace, dit Crozier, qui se demande pourquoi Irving ne lui a pas signé ce cri. Le coup de feu aussi. Rien que los angeles glace. — Oui, commandant. los angeles glace, oui, monsieur. Ni l’un ni l’autre ne le croit – l. a. détonation d’un fusil ou d’un mousquet se reconnaît de loin, et le son se propage à une vitesse quasi surnaturelle dans le Grand Nord –, mais il n’en est pas moins vrai que l. a. banquise étreignant le Terror ne cesse de gronder, de geindre, de grincer, de craquer, de rugir, de hurler.

Rated 4.05 of 5 – based on 43 votes